Période : Phase diagnostic en cours

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Cysoing

 

Montant des travaux : 2,5 M € HT

Les futurs aménagements ont pour objectif de redynamiser le centre bourg en proposant une requalification et une nouvelle organisation des espaces publics.

Cette réorganisation permettra de rétablir un juste équilibre entre les dif- férents usagers (PMR, piétons, cycles, automobiles, livraisons etc.) tout en tenant compte de la programmation (la Ducasse 2 fois par an, le marché deux fois par semaine etc.) et de la pression liée au stationnement auto- mobiles.

Le périmètre du projet comprend la place de la République (actuellement le parking de la mairie), la Place faidherbe et les différentes rues adjacentes.

 

Equipe : PAYSAGES (mandataire), HB études et conseils (bet sociologue), AVANCEMENT : Phase diagnostic en cours GEXPEO (géomètre)

 

Mission : Étude pré-opérationnelle petites villes de demain

 

Période : 2022-2023

 

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Corbie

La ville de Corbie dispose de nombreux atouts et potentialités qui constituent un terreau riche et encourageant pour la redynamisation de son centre-bourg. Bien que, quelques fragilités aient été identifiées, plusieurs initiatives ont d’ores et déjà été initiées et notamment par le biais du programme « petites villes de demain » qui vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et des territoires alentour.

La présente étude a pour objet de développer une stratégie d’intervention sur la commune de Corbie par le biais d’un schéma directeur et d’une programmation cohérente et hiérarchisée des opérations à mettre en place dans les années à venir à court (2/3 ans), moyen (5/6 ans) et long termes (+10 ans), en concertation avec les partenaires, les commerçants et les habitants impactés.

Objectifs généraux identifiés :
- développer l’identité du centre-ville,
- améliorer les liaisons avec les espaces stratégiques que sont la gare et le canal de la Somme,
- contribuer à l’embellissement général de la commune,
- garantir la cohérence d’ensemble des opérations,
- assurer une gestion harmonieuse des différents modes de déplacement, - mettre en valeur le patrimoine et les atouts environnementaux de la commune

 

Equipe : PAYSAGES, Gautier Bicheron, Explicités et Qualifia

 

Mission : Maîtrise d’œuvre complète

 

Période : En cours

 

Maîtrise d’ouvrage : Commune d’Albert

 

Montant des travaux : 1,6 M € HT

 

Surface : 17000 m2

Vaste espace de 170 mètres sur 95 mètres, la place Leturcq est issue de la reconstruction d'après la première guerre mondiale. Elle constitue l'aboutissement d'un axe urbain qui relie trois "monuments phares" de la ville: la gare, la basilique et l'Hôtel de ville.

Le projet de réaménagement de la place Leturcq  est l'opération majeure d'un programme ambitieux de valorisation du centre commerçant et administratif, intégrant aussi l'aménagement de la rue Jeanne d'Harcourt, la rénovation éxtérieure de la mairie et la restauration de l'ancien marché couvert. Ceux-ci viennent terminer des opérations plus anciennes réalisées le long de l'axe majeur.

Bordée par le centre culturel et le collège, bâtiments d'époques et de natures bien différentes, raccordée aux ilôts urbanisés par des constructions globalement homogènes, la place Leturcq  forme une espace ample dont la fonction majeure de parking permet de libérer les rues adjacentes de la pression du  stationnement.

Le projet s'appuie sur l'existant et en redessinne les tracés pour mieux adapter les lieux qui le composent aux différentes fonctions urbaines. Il permet de mettre en scène  les perspectives, de créer des lieux de convivialité, de favoriser le dynamisme commercial et l'attractivité touristique. Il maintient la capacité de stationnement et les beaux rapports d'échelle de la place avec les bâtiments.

 

Equipe : PAYSAGES, VERDI (mandataire)

 

Mission : Maîtrise d’œuvre pour la requalification et l’aménagement des espaces publics

 

Période : 2013-2018

 

Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole

 

Montant des travaux : 4,5 millions d’euros:

 

Le projet de requalification de la cité Thiers s’appuie sur plusieurs principes qui ont insufflés le dessin et le fonctionnement du projet :
- la volonté de renforcer la centralité du quartier par une mise en dialogue les équipements.

- la réintégration du quartier dans son environnement urbain et paysager
- la mise en valeur de la trame verte et sa connexion au quartier

- la valorisation de l’enchaînement des espaces publics
Nous avons imaginé des espaces sobres et lisibles capables d’accueillir des usages contemporains. La requalification du quartier consiste à rendre les espaces appropriables, à proposer du confort et du partage. Nous avons été attentif à tout ce qui permet la rencontre, le partage, l’échange dans l’espace public : un parvis d’église, de salle polyvalente, une promenade piétonne, une aire de jeux ou un ensemble de jardins seront des lieux privilégiés à l’éclosion de la vie de quartier et de l’animation urbaine qui fait la ville.

La requalification vise également à modifier la perception du quartier, à modifier son image sans trahir pour autant son histoire qui fait partie intégrante de son identité.

 

Equipe : PAYSAGES - MERLIN (mandataire) - SCET - VALÉTUDES

 

Mission : Maîtrise d’œuvre complète

 

Période : 2014

 

Maîtrise d’ouvrage : Communauté de Communes Monts de Flandres Plaine de la Lys

 

Montant des travaux : 1,6 M € HT

 

Surface : 13 ha

En Flandre, de nombreux bourgs possèdent une configuration bien particulière. Eglise et cimetière sont au cœur de l’espace public et s’insèrent dans un clos matérialisé, le plus souvent, par une haie champêtre. Steenwerck a vu cette organisation disparaître, comme dans bon nombre de villages des Flandres Françaises. Les destructions de la première guerre mondiale, la pression grandissante de la circulation automobile, l’accumulation insidieuse et constante au cours des ans de mobiliers, de signalétique et de dispositifs de sécurité, ont progressivement effacés les tracés initiaux et brouillés la lecture du cœur de la ville.

Le projet est remonté aux sources pour faire émerger les tracés essentiels. La lecture des plans anciens et la référence aux villages de Flandre qui ont préservés cette organisation, ont été les appuis essentiels pour conforter les intentions. Le tracé d’une géométrie sobre autour de l’église et du monument aux morts, nous a conduit à recaler naturellement les circulations, lesquelles se fondent dans le tapis pavé qui unifie l’ensemble.

Le parvis de la mairie forme un espace attenant totalement rendu au piéton. Son inclinaison est renforcée par un long escalier de pierre bleue.

 

Equipe : PAYSAGES (mandataire), VERDI

 

Mission : Concours pour la mise en place d’un scénario urbain pour la placette Salengro

 

Période : 2013

 

Maîtrise d’ouvrage : Société publique de l’agglomération dunkerquoise

 

Montant des travaux : 350 000 € HT

 

Surface : 700 m2

 

Inscrit dans un projet global de requalification du coeur d'agglommération, le scénario urbain proposé pour l'aménagement de la placette Salengro s'appuie sur un travail fin d'écriture du sol. Délicatesse, sobrité et cohérence d'ensemble ont été les maîtres-mots qui ont guidé notre main et notre réflexion.

Nous avons choisi de traiter l'espace de la placette de façade à façade en intégrant des accroches, des amorces depuis les rues piétonnes limitrophes comme une invitation à la découverte, un appel, un signal. Ce travail nous a permis de créer une continuité et une fluidité de l'espace public. L'aménagement d'un espace contemporain et ludique à l'image d'un bassin sec vient animer la partie la plus à l'ombre de la placette. La placette qui était autrefois un espace en « fond de cour » (stationnement véhicules) devient un véritable espace à vivre : un lieu à investir, un lieu que l'on traverse, où l'on se retrouve et se rassemble.

 

Equipe : PAYSAGES (mandataire), LANCEREAU & MEYNIEL (Architectes), ATELIER TELESCOPIQUE (Design signalétique), 8'18'' (Eclairagiste)

 

Mission : Maîtrise d’œuvre complète

 

Période : 2006-2007

 

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Douai

 

Montant des travaux : 1,3 M € HT

 

Surface : 7200 m2

 

La place Saint Amé constitue le cœur symbolique de la ville, son lieu de naissance.

Ce projet consistait à retrouver une place vivante par une mise en valeur simultanée des usages et de l'histoire du lieu.

L'emprise de l'ancienne collégiale Saint Amé permet de définir l'espace dédié au marché par un travail subtil du nivellement qui tire parti du relief de la place.

 

Sur sa périphérie, la place épouse le relief alors qu'en son centre, le marché s'installe sur un plan horizontal. Il en résulte la création de deux espaces distincts à l'intérieur d'un seul et même lieu.

Un jeu d'emmarchements règle les différences de niveaux et la rencontre entre les deux espaces s'exprime par deux accès qui restituent précisément l'axe de l'ancien transept.

 

Equipe : PAYSAGES (mandataire), ETAP

 

Mission : Maîtrise d’œuvre complète

 

Période : 1994-1999

 

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Tournai

 

Montant des travaux : 2,4 M € HT

 

Surface : 11 ha

La Grand Place de Tournai possède un très beau patrimoine architectural, dont la Halle aux Draps et le Beffroi, ainsi qu’une animation importante avec les terrasses des cafés, des restaurants, les fêtes foraines et le marché.

 

Le projet s'est attaché à mettre en valeur ces qualités urbaines tout en affirmant l'espace et en orchestrant ses usages. La sobriété de l'écriture proposée, notamment au travers du traitement de sol, est animée d’éléments qui peuvent disparaître selon les besoins. Il s’agit d’une fontaine qui émerge du sol, dont les jets d’eau viennent rythmer l’espace et de lumières incrustées dans les pavés au pied du beffroi.

 

Equipe : PAYSAGES, IDETA