Mission : Maîtrise d'oeuvre complète

 

Période : En cours

 

Maîtrise d’ouvrage : Université de Lille

 

Montant des travaux : 130 000 € HT

 

Surface : 1 800 m2

«Étudier un aménagement transitoire capable de qualifier et d’animer cet espace délaisse»

Dans le cadre des travaux de réhabilitation de la bibliothèque universitaire du campus Pont Bois, une bibliothèque provisoire est créée au sein d’un bâtiment annexe situé sur la frange ouest du campus.

Ce bâtiment fait face à un espace «délaissé» (ancien parking) qui a vocation à devenir une place parvis pour répondre aux nouveaux usages générés par l’arrivée de la bibliothèque universitaire provisoire.

Le projet s’est construit à partir de l’idée de tirer parti de l’existant en reconsidérant l’usure, les défauts, l’obsolète comme des prétextes pour de nouveaux aménagements :

- Le grand mât isolé devient un signal / un totem
- L’usure de l’enrobé devient un archipel
- Les talus sous les arbres deviennent des belvédères - Les flux piétons croisés en font une centralité

Le projet s’articule donc autour d’un archipel planté, mis en scène par un marquage associant lignes et surfaces plaines. Des îlots salons permettent de s’installer pour travailler en groupe ou en solo pour des pauses longues ou courtes à l’abri d’ombrelles.

 

Mission : Etude de faisabilité

 

Période : 2016-2019

 

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Marcq-en-Baroeul

 

Montant des travaux : 1,3 M € HT

 

Surface : 600 m2

Le jardin d'hiver est situé dans la cour d'une ancienne école dans le centre ancien de Marcq-en-Baroeul. Le projet consiste à couvrir cette cours d'une verrière pour créer un espace en lien avec les intérieurs. Conçu comme un écrin, ayant pour référence les jardins méditerranéens, ce lieu est destiné à recevoir des évènement culturels: expositions, orchestres de chambre, projections ...

Au sol, un travail minutieux des matériaux dessine un motif répondant à la trame de la verrière dans lequel viennent s'insérer des poches de végétation exotiques et parfumées, aux textures et floraisons variées. Ces scènes sont complétées par des touches végétales, en bacs mobiles,  permettant de créer tantôt un jardin luxuriant, tantôt un espace plus ouvert pour une capacité d’accueil du public plus généreuse.

La structure de la verrière, sobre et légère, prolonge le bâtiment et laisse pénétrer un maximum de lumière en hiver. En été un système de ventilation et d'occultation maintient des températures raisonnables.

Différents ensembles végétaux se juxtaposent, et rassemblent au sein d’un même espace : des plantes exotiques de milieux secs (cactées, aloacées, agavacées) des espèces tropicales à fleurs  (hyppeastrum, clivias, phalaenopsis, strelizias, anthuriums…), des palmiers (palmiers-éventail, kentias, trachycarpus…), des plantes tapissantes et grimpantes du sud (helxine, tradescantias, bignones, passiflores,…).

 

Equipe : FACE B Architectes (Mandataire), PAYSAGES paysagiste, GUESQUIERE DIERICKX économiste, IMPACT BET Acoustique et Thermique

 

Mission : Mission de maîtrise d’œuvre complète

 

Période : Livraison 2018

 

Maîtrise d’ouvrage : SEM Ville Renouvelée

 

Montant des travaux : 4,34 M € HT

 

Surface : 1,3 ha

 

L'écoquartier de l'Union, "Projet de renouvellement urbain à l'échelle de la métropole transfrontalière", est implanté sur un vaste territoire au passé industriel qui doit s'engager dans un processus de mutation économique et de recomposition urbaine et territoriale. Notre intervention porte sur deux secteurs de l’Union : l’ancienne filature et de tissage Vanoutryve aujourd’hui site de la Plaine Image et l’ancien site des peignages de la Tossée.

La Plaine Image, futur pôle dédié aux métiers de l’image, de la culture et des médias est au centre symbolique du projet de l'Union. La composition des espaces est dessinée autour de deux décisions fondatrices indissociables : construire l'espace de l'agora, le Grand Salon au barycentre du site, et introduire largement le végétal.

La Tossée, cité intégrée et polyvalente accueillera une ruche d'entreprises départementale, un hôtel d'entreprises et un parking silo.

Autant pour Plaine Image que pour La Tossée, en réinterprétant les éléments du patrimoine et en inventant l'histoire contemporaine du site, nous proposons un caractère original au sol que nous assimilons à un vaste tableau tel une toile craquelée, raccommodée évoquant une histoire passée.

Conçu comme une célébration de la nature colonisatrice des friches industrielles, le Grand Salon et le Jardin de la Tossée marient les matériaux issus de l’activité industrielle et les végétaux amorçant la reconquête du site. Nous proposons une écriture libre, expressive, capable de générer une émotion paysagère, celle que l’on espère toujours rencontrer lorsque l’on franchit le seuil d'un Jardin.

 

Equipe : PIERRE GANGNET (mandataire), PAYSAGES, STRATE, 8'18" ATELIER TÉLÉSCOPIQUE

 

Mission : Mission de maitrise d’œuvre complète

 

Période : 2012-2018

 

Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général

 

Montant des travaux : 13,8 M € HT

 

Surface : 1,45 ha

Le projet consiste en la reconstruction sur un autre site du collège Albert Samain. Le site choisi pour la reconstruction du collège est au coeur de projets de développement et de renouvellement urbain engagés par la Ville de Roubaix. Ce site longe le canal de Roubaix dont les berges seront aménagées pour composer un maillon du futur espace naturel métropolitain. Il est composé d'une ancienne ferme brasserie dont les bâtiments sont conservés et mis en valeur dans le projet. Des espaces jardinés et une véritable réserve naturelle en coeur d'îlot, comprenant notamment un jardin qualitatif, un verger et un remarquable hêtre pourpre. L'ensemble de ces éléments constitue le point d'attraction du site autour duquel l'ensemble du projet s'articule.

La composition des aménagements paysagers et urbains comprend : le jardin du hêtre, le jardin de l'administration, les jardins d'expérimentations, la cour de récréation, la cour du réfectoire, le bord à canal et enfin le parvis d'accueil.

 

Equipe : PAYSAGES, GOULARD-BRABANT-LOIEZ architectes (mandataire), Projex, Becquart, Diagobat, Sandrine Marqué

 

Mission : Maîtrise d’œuvre complète

 

Période : 2008-2012

 

Maîtrise d’ouvrage : Sempariseine

 

Montant des travaux : 3,6 M € HT

 

Surface : 1 ha

La dalle du Front de Seine, construite dans les années 1970 fait l’objet d’un programme ambitieux de rénovation. Le projet s’attache à retrouver une unité d’ensemble, à modifier significativement le rapport minéral / végétal en développant les surfaces de jardins et à rompre avec l’accumulation d’éléments disparates qui fractionnaient  les espaces.

Un jardin sur dalle est “contre-nature“, c’est un artifice. Partant de ce constat, l’aménagement propose une variation autour du thème du Bonsaï. Les arbres ne sont pas réduits, mais la dalle et les immeubles de grande hauteur se côtoient dans un espace restreint qui modifie les rapports d’échelles. Les jardins « en pot » sont praticables et proposent à chacun le plaisir d’être le “Lilliputien“ des lieux, à 6 mètres au dessus de la ville et de la Seine.

 

Equipe : PAYSAGES, ZIGZAG , VERDI

 

Mission : Maîtrise d’œuvre complète

 

Période : 2006-2008

 

Maîtrise d’ouvrage : SEMEA 15

 

Montant des travaux : 3,6 M € HT

 

Surface : 1 ha

Le site de l’ancien hôpital regroupe des bâtiments remarquables réhabilités et transformés en équipements publics (crèche, école, bureaux, commerces) ainsi que des constructions neuves, sur une superficie de 3 hectares. L’ensemble respecte les principes d’organisation et d’implantation de cet îlot parisien construit à la fin du XIXème siècle.

L’aménagement des espaces publics contribue à renforcer l’identité du lieu tout en prenant en compte les nouveaux usages. Le projet cherche à constituer des ouvertures vers le cœur de l’îlot et des transitions avec les rues adjacentes. Il permet également de hiérarchiser les espaces. Les traversées piétonnes sont organisées comme des allées de promenades; les placettes forment des vestibules; les cours intérieures publiques offrent des espaces de proximité, plus intimistes.

 

Equipe : PAYSAGES, VERDI et LIGHTEC